Des Indiens du Chaco sans terre

Les Indiens Enxet et Ayoreo vivent dans les forêts broussailleuses et marécageuses du Chaco. Le territoire des 16 000 Enxet est envahi par de grandes fermes d'élevage; les Indiens y ont peu de droits et sont à la merci des propriétaires terriens. Certains sont employés dans les fermes, dans des conditions désastreuses, les autres subsistent en pratiquant la chasse et la cueillette, mais l'accès à leurs terres est contrôlé par les fermiers.

Les 2000 Ayoreo du Paraguay vivent sur des terres appartenant à deux groupes religieux : les Mennonites et la mission évangéliste nord-américaine Nouvelle Tribu. La situation dans les deux endroits est alarmante. Il subsiste encore un groupe non contacté vivant dans la forêt.

Les Ayoreo et les Enxet ont présenté des revendications territoriales sur de petites parcelles de leur terre ancestrale.

En 1994, la Commission européenne proposait le projet ‘Développement durable dans le Chaco paraguayen'. Bien qu'il était supposé bénéficier aux Indiens du Chaco, ceux-ci furent à peine consultés. A la suite de la pression de Survival et des Enxet, le projet fut suspendu jusqu'à ce que les revendications territoriales des Indiens soient résolues. Malgré un rapport indépendant concluant qu'une seule sur les 47 revendications territoriales avait été résolue, la Commission lança le projet. Aujourd'hui, la plupart des Indiens n'ont toujours pas de terre, mais de nombreux consultants et fonctionnaires se sont enrichis grâce aux fonds européens.