La terre enfin, après deux décennies de batailles juridiques

Femme sanapaña fabriquant de la corde avec de la fibre caraguatá, Paraguay

Femme sanapaña fabriquant de la corde avec de la fibre caraguatá, Paraguay
© 1984 Stephen Kidd/Survival

Après deux décennies de batailles juridiques, les Indiens enxet du Paraguay sont sur le point de réoccuper une partie de leur territoire ancestral.

90 familles enxet du centre du Paraguay avaient gagné en 2006 une revendication territoriale sur 14 000 hectares de leurs terres traditionnelles. Les compagnies qui occupaient ces terres, Kansol SA et Roswell & Company SA, avaient signé un accord pour les restituer le mois dernier.

Les Indiens avaient dû vivre au bord d’une route, au centre du Paraguay, dans des ‘conditions sous-humaines’, selon la Cour interaméricaine des droits de l’homme. 
 
Dix-neuf membres de la communauté, y compris des enfants, sont morts en raison du manque de soins médicaux et sociaux.

La Cour a demandé au gouvernement paraguayen d’affecter un fonds d’un million de dollars pour aider la communauté à se réinstaller.

La lutte des Enxet est emblématique de celles que mènent de nombreux groupes indigènes du Paraguay pour récupérer leur territoire ancestral ou au moins en partie.

Une grande partie des terres d’Amérique du Sud est aux mains d’éleveurs de bovins.