Alerte aux Nations-Unies sur les dangers d'un oléoduc au Pérou

Les Indiens isolés du Pérou sont très vulnérables aux maladies transmises par les étrangers.
Les Indiens isolés du Pérou sont très vulnérables aux maladies transmises par les étrangers.
© Anonyme

Survival International a alerté les Nations-Unies sur le risque que représente l’exploitation pétrolière à grande échelle au nord de l’Amazonie péruvienne pour les Indiens isolés.

Dans la lettre qu’elle a adressée à James Anaya, le Rapporteur spécial des Nations-Unies sur les peuples indigènes, Survival dénonce : ‘En autorisant l’exploitation pétrolière dans cette région, le gouvernement péruvien agit en flagrante violation du droit international. Survival estime de première importance qu’une enquête soit menée sur cette situation et que le gouvernement péruvien interdise aux compagnies d’opérer dans la région. Si de telles mesures ne sont pas prises de toute urgence, certains groupes humains, parmi les plus vulnérables au monde, risquent de disparaître’.

L’une des compagnies, le consortium franco-britannique Perenco a récemment admis avoir transporté 50 000 tonnes de ’matériaux et produits consommables’ dans la région, évaluant leur volume à ‘l’équivalent de sept tours Eiffel’. Perenco attend actuellement le feu vert du ministère péruvien de l’Energie pour construire un oléoduc de 207 km qui affectera la forêt sur 500 mètres de part et d’autre.

Les autres compagnies, Repsol-YPF et ConocoPhillips, ont sollicité l’autorisation d’implanter 454 km de lignes sismiques de prospection pétrolière. Selon les experts, cette partie de l’Amazonie est l’une des régions les plus riches en biodiversité d’Amérique du Sud.

L’appel de Survival aux Nations-Unies est en partie motivé par la volonté du gouvernement péruvien d’expulser Paul McAuley, un militant écologiste britannique pour avoir dénoncé les violations des droits de l’homme et de l’environnement perpétrées au nord du Pérou.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Il s’agit de l’une des situations les plus graves auxquelles sont confrontés les peuples indigènes. L’exploitation pétrolière à grande échelle prévue dans cette région d’Amazonie va détruire des forêts entières et probablement faire disparaître deux groupes indiens’.