New York : l’inauguration de la boutique De Beers entachée par l’expulsion des Bushmen du Kalahari

L'éminente féministe américaine Gloria Steinem et plus de trente personnes ont manifesté contre l'éviction des Bushmen du Kalahari lors de l'inauguration, ce mercredi 22 juin, de la première boutique De Beers aux Etats-Unis. G. Steinem a déclaré que les Bushmen étaient « les véritables diamants » du Kalahari.

Survival et de nombreux observateurs indépendants sont convaincus que la découverte de gisements de diamants sur la terre ancestrale des Bushmen du Kalahari est à l'origine de leur expulsion.

Toutes les mines de diamants du Botswana sont exploitées par De Beers qui détient plusieurs concessions dans la Réserve du Kalahari. Le directeur général de la filiale botswanaise a publiquement approuvé l'expulsion des
Bushmen.

Au début du mois, trois Bushmen soupçonnés d'avoir chassé dans la Réserve ont été violemment torturés par des fonctionnaires du Département de la faune et de la flore. D'autres cas de torture ont été rapportés depuis 1997.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré hier : « Cette manifestation est l'occasion pour nous de donner un signal d'avertissement à la compagnie De Beers : nous n'abandonnerons cette campagne que lorsque les Bushmen seront autorisés à retourner sur leur terre. »


Pour plus d'informations contacter :

Magali Rubino,  01 42 41 44 10 / [email protected]