Un expert du gouvernement ne parvient pas à justifier les expulsions

Dans le procès qu'intentent les Bushmen au gouvernement du Botswana, l'expert du gouvernement sur les questions d'écologie et de gestion de l'écosystème, a affirmé hier qu'il n'estimait pas nécessaire de justifier l'expulsion des Bushmen par des arguments scientifiques.

Quand on lui a demandé si sa proposition de relocaliser les Bushmen afin de protéger la Réserve se fondait sur des arguments scientifiques, M. Malthare a répondu : ‘C'est la politique du gouvernement de relocaliser les résidents [de la Réserve], pourquoi devrais-je argumenter d'une raison scientifique ?'

Le témoignage de M. Malthare était censé prouver l'impact négatif de la présence humaine dans la Réserve. Au lieu de cela, il a admis que le gouvernement n'avait procédé à aucune étude récente sur l'impact écologique de la présence des Bushmen dans la Réserve ni sur l'impact de leur expulsion dans des camps situés à l'extérieur de la Réserve.

M. Malthare était le  directeur du Département de la faune et la flore au moment de l'expulsion des Bushmen en 2002.