Contact - des Indiens isolés fuient devant l'exploitation forestière illégale

Des Indiens isolés extrêmement vulnérables sont entrés en contact avec une communauté indigène à proximité de lendroit où ils avaient été photographiés dun avion en 2010.

Des Indiens isolés extrêmement vulnérables sont entrés en contact avec une communauté indigène à proximité de lendroit où ils avaient été photographiés dun avion en 2010.
© G. Miranda/FUNAI/Survival

Un groupe très vulnérable d’Indiens isolés d’Amazonie brésilienne a émergé de la forêt près de la frontière péruvienne et est entré en contact avec une communauté d’Indiens sédentarisés.

Cette nouvelle survient quelques jours après que la FUNAI, le département des affaires indiennes du Brésil, et Survival International, mouvement mondial pour les droits des peuples indigènes, aient mis en garde contre le risque grave qu’un tel incident se produise devant l’échec des autorités péruviennes pour arrêter l’exploitation forestière illégale rampante qui sévit à l’intérieur de leur frontière.

Depuis plusieurs semaines, les Indiens s’étaient dangereusement rapprochés de la communauté d’Indiens asháninka qui vivent le long du rio Envira lesquels avaient signalé leur présence à plusieurs reprises.

La nouvelle selon laquelle les Indiens étaient entrés en contact dimanche dernier avec les Asháninka nous est parvenue hier depuis cette région reculée.

On pense que les Indiens isolés du Pérou ont traversé la frontière du Brésil pour échapper à lexploitation illégale de leur forêt (photo prise en 2008)

On pense que les Indiens isolés du Pérou ont traversé la frontière du Brésil pour échapper à lexploitation illégale de leur forêt (photo prise en 2008)
© G. Miranda/FUNAI/Survival

Une équipe de spécialistes de la FUNAI est arrivée dans la région pour fournir de l’aide au groupe nouvellement contacté et une unité médicale a été envoyée par avion pour traiter les éventuelles affections respiratoires et autres maladies contre lesquelles les Indiens isolés n’ont aucune défense immunitaire.

Nixiwaka Yawanawá, un Indien de l’Etat d’Acre au Brésil qui a rejoint l’équipe de Survival à Londres, a déclaré : ‘Je suis originaire de la même région qu’eux. Je suis très inquiet pour ces gens qui sont mes frères. Cette histoire est révélatrice de l’injustice à laquelle, nous les Indiens, sommes confrontés aujourd’hui. Ces Indiens isolés sont encore plus vulnérables que nous parce qu’ils ne peuvent pas communiquer avec les autorités. Les deux gouvernements doivent agir immédiatement pour protéger mon peuple et arrêter une catastrophe humanitaire’.

Stephen Corry, directeur de Survival, a déclaré aujourd’hui : ‘Le Pérou et le Brésil se sont engagés à arrêter l’exploitation forestière illégale et le narcotrafic qui forcent les Indiens isolés à fuir dans de nouvelles régions. Ils n’ont pas tenu leurs promesses. Les trafiquants ont même occupé un poste gouvernemental destiné à surveiller leurs agissements. Les Indiens isolés sont désormais confrontés au même risque génocidaire de maladies et de violences qui a caractérisé l’invasion et l’occupation des Amériques au cours des cinq derniers siècles. Nous n’avons pas le droit de détruire ces Indiens’.

Ecrivez aux gouvernements péruvien et brésilien pour les exhorter à prendre des mesures garantissant la vie et les territoires des Indiens isolés.

Lire les ‘Questions-Réponses’ de Survival concernant les Indiens isolés ici.

Lire la chronologie concernant les observations d’Indiens isolés dans la région et les actions mises en place pour protéger leur territoire ici.

Notes aux rédactions :
- Fiona Watson, directrice de recherche à Survival International, experte mondiale des Indiens isolés est disponible pour interview.
- Lisez les questions-réponses de Survival à propos des Indiens isolés (en anglais)