Nations unies : le Conseil des droits de l’Homme adopte la déclaration des droits des peuples indigènes

Au cours d'un vote historique, le Conseil des droits de l'Homme des Nations unies a adopté hier soir à Genève par 30 voix pour (dont la France), 2 voix contre et 12 abstentions, le texte de la Déclaration des droits des peuples indigènes en instance depuis plus de 12 ans.

Le projet de déclaration doit maintenant être proposé à l'Assemblée générale des Nations unies pour être soumis au vote des membres avant la fin de l'année. Le Conseil recommande à l'Assemblée générale de voter le projet de Déclaration.

Si elle est approuvée, la Déclaration deviendra l'instrument de référence concernant les droits des peuples indigènes ; elle permettra d'évaluer l'attitude des Etats envers les peuples indigènes.

La Déclaration reconnaît les droits des peuples indigènes sur leurs terres et leur mode de vie. Elle stipule également qu'ils ne peuvent pas être expulsés de leur territoire sans leur consentement libre et avisé.

Commentant le vote, le délégué britannique aux Nations unies a rappelé que le Royaume uni rejetait la notion de droits collectifs dans la législation internationale, une position qui a suscité de vives réactions de la part des peuples indigènes et qui fait l'objet d'une campagne de Survival.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui : ‘Les Nations unies se dirigent enfin vers une pleine reconnaissance des droits des peuples indigènes dans le monde dont nombre d'entre eux souffrent encore aujourd'hui de spoliation et sont menacés de disparition. Il est regrettable que la première réaction du Royaume-Uni ait été de nier les droits collectifs'. 

Pour plus d'informations
Magali Rubino
00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]

Cliquez ici pour accéder au site du Conseil des droits de l'Homme (en français)

Vous pouvez télécharger ci-dessous le texte de la déclaration (en français)