Des éleveurs menacent les Enawene Nawe

Des éleveurs de bétail ont menacé de représailles les Indiens enawene nawe s’ils tentaient de se rendre dans la région du Rio Preto où ils ont l’habitude d’installer chaque année des barrages pour la pêche à la nivrée.

Les éleveurs ont tenté de dissuader les Enawene Nawe de revendiquer leurs droits territoriaux en leur proposant de leur construire des bacs à poissons. Les Indiens ont refusé l’offre et répondu qu’ils n’abandonneraient pas la terre de leurs ancêtres.

Un représentant enawene nawe a récemment déclaré à un représentant de Survival : ‘Les éleveurs qui envahissent le Rio Pardo sont mauvais. Le Rio Preto est maintenant totalement envahi, mais nous y retournerons car il est à nous’.

Les éleveurs se sont regroupés au sein d’une association et ont lancé une campagne de diffamation contre les Enawene Nawe dans la presse locale, insinuant que le poison qu’ils utilisent pour pêcher polluait les rivières ; ils les accusent également de leur voler des biens.

Les tensions sont de plus en plus vives et un procureur fédéral enquête sur des menaces proférées à l’encontre des Indiens.

Les Enawene Nawe et Survival ont lancé une campagne urgente pour que la région du Rio Preto soit officiellement reconnue comme territoire indigène avant qu’elle ne soit complètement détruite.

Cliquez ici pour soutenir cette campagne.

Le procès des éleveurs accusés du meurtre de Vicente Cañas s’ouvre cette semaine dans l'Etat du Mato Grosso. Ce missionnaire jésuite avait établi un contact pacifique avec les Enawene Nawe et luttait en faveur de leurs droits territoriaux. L'ONG brésilienne CIMI demande à l’opinion publique de faire pression sur le ministère public et les médias du Mato Grosso pour mettre fin à l'impunité des assassins. Cliquez ici pour plus d'informations.

Vous pouvez lire la lettre adressée par les Enawene Nawe à la FUNAI en cliquant ici et le témoignage d'un aîné enawene nawe en cliquant ici.