Les Penan défient la police avec de nouvelles barricades

Dans la province malaisienne du Sarawak, cinq nouvelles barricades ont été érigées par les communautés penan pour tenter d'arrêter la destruction de leur forêt.

Le 4 avril dernier, des employés de la compagnie d'exploitation forestière Sarawak Forestry Corporation, aidés par la police, avaient démonté une autre barricade penan pour la deuxième fois depuis le début de l'année. La police avait utilisé des tronçonneuses et tiré des coups de feu pour intimider les Penan.

Quatre villages penan et un groupe de nomades ont récemment érigé cinq nouvelles barricades pour protester contre les compagnies d'exploitation forestière Rimbunan Hijau, KTS Logging et Samling. Il semblerait que la police se dirige déjà vers les barricades qui se trouvent sur une des principales routes utilisées par les différentes compagnies. Survival est inquiète quant à la sécurité des Penan aux abords des barricades.

Une grande partie de la forêt des Penan a déjà été détruite. Selon les législations malaisienne et internationale, les Penan ont des droits sur leur territoire et doivent être consultés avant toute exploitation forestière de celui-ci, mais ces droits sont ouvertement bafoués.

Dans les zones où les forêts ont déjà été abattues, des licences pour des plantations sont actuellement accordées au mépris des droits terrtoriaux des Penan et d'autres peuples du Sarawak.

Cliquez ici pour écrire une lettre de soutien aux Penan