Un leader bushman appelle l'Inde à protéger les Jarawa

Roy Sesana, le leader des Bushmen qui ont gagné un procès historique contre le gouvernement du Botswana en décembre dernier, a appelé le gouvernement indien à protéger les Jarawa qui vivent dans les îles Andaman.

Il exhorte le gouvernement indien à respecter le jugement de la Cour suprême rendu en 2002 qui ordonne la fermeture de la route traversant le territoire des Jarawa.

"Des peuples indigènes du monde entier sont menacés par le développement que les gouvernements leur imposent contre leur gré. Le gouvernement indien doit respecter son honorable Cour qui a ordonné la fermeture de la route. Les Jarawa ont une relation intime à leur territoire et leur développement va de pair avec l'esprit qui les anime. Il est de la plus haute importance pour les peuples indigènes que soient respectés leur territoire, leur esprit et leur culture.

"J'appelle le gouvernement indien à tenir compte des peuples indigènes. En Inde cohabitent de nombreux peuples aux croyances distinctes que chacun respecte, les peuples indigènes devraient donc aussi être respectés".

Le gouvernement du Botswana a expulsé Roy Sesana et les siens, les Bushmen gana et gwi, de leur territoire en 2002 et les a contraints à vivre dans de sinistres camps de relocalisation. Les Bushmen ont porté plainte contre le gouvernement dans un procès devenu le plus long et le plus coûteux de l'histoire du pays. La Haute Cour du Botswana a décidé le 13 décembre 2006 que ces expulsions étaient « illégales et anticonstitutionnelles »

Pour plus d’informations
Magali Rubino 00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]