Nations-Unies : les parcs naturels menacent les peuples indigènes d'Afrique

Selon l'expert des Nations-Unies sur les peuples indigènes, les premiers habitants de l’Afrique, notamment du Botswana et du Kenya, sont "au bord de la destruction" en raison de l’expansion des parcs naturels.

Le rapporteur spécial Rodolfo Stavenhagen a déclaré à l’agence de presse Reuters que les réserves naturelles ont bouleversé la vie des peuples de chasseurs-cueilleurs et de pasteurs nomades. Il a expliqué que même dans les pays où les droits des peuples indigènes étaient inscrits dans les législations nationales, les gouvernements africains s’étaient peu employés à garantir ces droits.

"Les communautés [indigènes] sont au bord de la destruction, de la dispersion. Leurs droits ne sont pas assez protégés".

Rodolfo Stavenhagen a indiqué que les pressions exercées sur les peuples indigènes, notamment de la part des gouvernements qui les empêchent de revendiquer leurs droits territoriaux, "affaiblissent ces communautés à tel point qu'elles ne ne survivront pas longtemps".

Pour plus d’informations
Magali Rubino  00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]