Les aires de chasse ayoreo en proie à la déforestation illégale

Un fermier paraguayen qui occupe illégalement une partie du territoire ancestral des Ayoreo-Totobiegosode a détruit leurs aires de chasse.

Un groupe de chasseurs indiens à la recherche de tortues géantes, part importante de leur alimentation en saison sèche, a surpris deux bulldozers en train de défricher leur forêt.

Les Ayoreo tentent de récupérer cette zone située en plein cœur de leur territoire depuis 1993. Cette région est protégée par des injonctions interdisant tout défrichage tant que la revendication territoriale des Indiens ne sera résolue.

Lors de cette brève confrontation, les Indiens ont tenté de stopper les bulldozers mais l’éleveur, Cesar Sosa, a menacé de les faire arrêter.

Les Totobiegosode ont immédiatement alerté le GAT, une ONG paraguayenne qui les soutient dans leurs revendications territoriales depuis 1993. La semaine suivante, des représentants de la police, du ministère de l'Environnement, du procureur général et du département de la foresterie, ainsi que des leaders totobiegosode et des observateurs du GAT et de Survival se sont rendus au ranch de M. Sosa et ont saisi les bulldozers.

Selon la législation paraguayenne, M. Sosa ne peut être poursuivi car il est âgé de plus de 70 ans mais le propriétaire des bulldozers, un puissant homme d'affaire local, risque d'être condamné à une lourde amende.

Les leaders totobiegosode espèrent que l'intervention des autorités dissuadera d'autres fermiers de défricher leur forêt. Plusieurs d'entre eux ont réussi à faire lever les injonctions sur les terres avoisinant leurs ranchs. Les terres revendiquées par les Totobiegosode sont ainsi menacées par la déforestation. De nombreux Indiens ont des membres de leur famille qui vivent encore isolés dans la forêt.

 

Cliquez ici pour signer la pétition en faveur des Ayoreo.