La barricade des Enawene Nawe a porté ses fruits

Le gouvernement brésilien a répondu favorablement aux principales revendications des Enawene Nawe qui avaient bloqué une route principale pour manifester leur opposition à un projet de barrages. La Funai, le département brésilien des affaires indiennes, inspectera les terres revendiquées par les Enawene Nawe et d’autres groupes dans le but de les reconnaître officiellement comme territoires indigènes.

En mai dernier, les Enawene Nawe, un groupe isolé d’Indiens amazoniens de l’Etat du Mato Grosso, avaient érigé pendant trois jours des barricades pour protester contre le projet de construction d’une série de barrages hydroélectriques sur le fleuve Juruena. Ils revendiquaient également la reconnaissance officielle des zones de pêche essentielles à leur survie dans la région du Rio Preto, qui subit actuellement une intense déforestation pour faire place à l’élevage.

Plusieurs communautés indiennes voisines s’étaient jointes à la protestation des Enawene Nawe, portant à plus de 200 le nombre de manifestants.

Le gouvernement a rapidement réagi en envoyant plusieurs émissaires négocier avec les Indiens sur le lieu même de la barricade. Il a accepté de financer le déplacement à Brasilia de représentants de plusieurs communautés pour y rencontrer le président de la Funai.

Malgré ces signes de bonne volonté, le projet de barrage semble ne pas avoir été interrompu.

Cliquez ici pour visionner une vidéo sur les Enawene Nawe (en anglais).