Les Indiens isolés protégés des compagnies pétrolières

L'organisation nationale des peuples indigènes du Pérou a appelé les compagnies pétrolières internationales à ne pas explorer les terres des Indiens isolés. Ces derniers sont menacés d’extinction par le boom pétrolier qui a ouvert 70% de l’Amazonie péruvienne à l’exploration pétrolière.

L'Association interethnique pour le développement de la forêt amazonienne du Pérou (AIDESEP) a écrit à 14 compagnies : « Nous voulons que vous preniez conscience de l’extrême vulnérabilité de ces Indiens isolés et des risques qu’ils encourent si les compagnies d’exploitation pétrolière s’installent sur leur territoire ».

L’AIDESEP a notamment écrit aux compagnies Exxon Mobil et Repsol YPF. 19  concessions pétrolières seront mises aux enchères le 12 juillet prochain et sept d’entre elles sont situées sur des terres habitées par des Indiens isolés. Les enchères sont organisées par Perupetro dont le président, Daniel Saba, a récemment provoqué une vive polémique en remettant en question l’existence même des Indiens isolés, puis en annonçant son intention de les contacter.

Les Indiens n’étant pas immunisés contre les maladies importées de l'extérieur, les compagnies pétrolières représentent pour eux un grave danger. Plus de la moitié des Nahua sont morts après leur premier contact dans les années 1980 lors de l'exploration pétrolière de leurs terres.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : « Entrer en contact avec ces Indiens revient à les détruire, ce qui a malheureusement été prouvé à de nombreuses reprises. Il est grand temps de retenir les leçons de l’histoire et de faire en sorte que cela ne se reproduise plus. Le contact forcé avec de tels groupes est aussi intolérable que l’esclavage. Les compagnies pétrolières responsables ne devraient même pas envisager de s’installer sur leurs territoires ».

Pour plus d’informations
Magali Rubino 00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]