Un leader yanomami : "Le Royaume-Uni doit ratifier la Convention 169"

Le porte-parole et chamane yanomami Davi Kopenawa a remis hier une lettre au 10 Downing Street appelant le gouvernement britannique à ratifier la Convention 169 de l'OIT, l’instrument international de référence concernant les droits des peuples indigènes.

Dans cette lettre, Davi explique : « Je suis venu de loin pour vous demander de ratifier la Convention 169 de l'OIT relative aux peuples indigènes. Mon peuple souffre et son avenir est menacé, Notre territoire est envahi par les orpailleurs qui polluent nos rivières et nous amènent des maladies. Les Yanomami sont en train de mourir.

« Nous sommes très préoccupés et pensons que vous pouvez nous aider. Cette législation internationale nous protège certes, mais elle nécessite plus de soutien de la part des gouvernements. Notre pays, le Brésil l’a ratifiée, mais nous regrettons que bien d’autres pays comme le vôtre ne l’aient toujours pas fait. Plus nombreux seront les Etats qui la ratifieront, plus elle aura de poids sur la scène internationale et plus nous pourrons nous en référer pour protéger nos terres et nos peuples.

« J'ai entendu dire que votre gouvernement ne voulait pas ratifier la Convention sous prétexte qu'il n'y a pas de peuples indigènes au Royaume-Uni. C’est ignorer que les peuples indigènes d'autres continents peuvent être directement affectés par des entreprises britanniques ou des projets financés par votre gouvernement. Si vous ratifiez cette Convention, les entreprises ou les bailleurs de fonds devront la respecter.

« Il est très important pour l’avenir des Yanomami et de tous les peuples indigènes du monde que votre gouvernement ratifie la Convention 169. Je fais appel à vous, en tant que grand chef de ce pays, pour manifester votre soutien aux milliers de peuples indigènes du monde entier en ratifiant cette Convention qui est le seul instrument international garantissant nos droits fondamentaux.

« Nous, les Yanomami, sommes un peuple de la forêt. Nous y avons toujours vécu et nos chamanes ont toujours veillé à notre environnement. Nous, les peuples indigènes, et vous les hommes blancs, devons travailler ensemble pour l’avenir de notre forêt et de notre planète. Sans terre nous ne pourrons survivre.
»

La Convention 169 de l'OIT est le texte international le plus important concernant les droits des peuples indigènes. Elle reconnaît leurs droits de posséder leur propre territoire et d'être consultés sur tout projet de développement les affectant. Contrairement à la Déclaration des droits des peuples indigènes récemment adoptée par les Nations-Unies, cet instrument devient contraignant lorsqu’il a été ratifié.

Les biographies de Davi Kopenawa et de son fils Dario et des informations générales sur les Yanomami sont disponibles ici.