Menaces de mort contre un leader ogiek

Mpoiok Kobei, un leader ogiek du Kenya, a reçu des menaces de mort  par téléphone. Un interlocuteur anonyme lui a annoncé : "Nous aurons ta peau avant mardi 19 février".

Plus d'un millier de personnes ont succombé aux violences qui ont suivi les élections présidentielles de décembre et plus de 600 000 autres ont été déplacées de force.

Des centaines de familles ogiek ont été prises dans l'escalade de la violence et font partie des personnes déplacées. Leurs maisons ont été incendiées, plusieurs jeunes ont été blessés par balles et des femmes auraient été violées par des policiers.

Les Ogiek sont l’un des derniers peuples de chasseurs-cueilleurs d’Afrique de l'Est, ils vivent dans la forêt de Mau qui surplombe la vallée du Rift. Ils sont réputés pour recueillir le miel sauvage dans des ruches qu'ils fabriquent à l'aide de troncs creux placés sur les branches les plus élevées des arbres.

Les Ogiek résistent depuis plusieurs années à l’expulsion de leur forêt qu’ils tentent de protéger de l’invasion des colons, des bûcherons et des planteurs de thé.

M. Mpoiok Kobei et plusieurs autres leaders ogiek sont disponibles pour des interviews.

Pour plus d’informations
Magali Rubino  00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]