Les Indiens isolés ‘menacés d'extinction’

Une organisation indigène créée spécialement pour défendre les droits et la vie des Indiens isolés d’Amérique du Sud a déclaré que la majorité d’entre eux étaient ‘menacés d'extinction’.

Cette déclaration émane du Comité indigène international pour la protection des Indiens isolés et récemment contactés d’Amazonie, du Chaco et du Paraguay oriental (CIPIACI) lors de la réunion de l'Instance permanente des Nations-Unies sur les questions autochtones. Il demande des mesures spécifiques pour protéger ces Indiens.

"Etant donné le risque d'extinction encouru par la majorité des Indiens isolés et ‘récemment contactés’ de la forêt amazonienne et du Gran Chaco, nous exhortons les gouvernements des pays concernés à déclarer comme prioritaire la protection de ces Indiens, à adopter des politiques destinées à les protéger et à prendre des mesures immédiates de protection en coordination avec les peuples indigènes et la société civile".

Le rapport du CIPIACI demande également la reconnaissance des droits de propriété foncière des Indiens et l'annulation par les gouvernements des projets d'exploitation des ressources naturelles qui menacent les Indiens, leurs sociétés, leur culture et leur environnement.

Le CIPIACI a été créé par des organisations indigènes boliviennes, brésiliennes, colombiennes, équatoriennes, paraguayennes et péruviennes.