Un expert juge anticonstitutionnelle la réduction des terres indigènes

José Afonso da Silva, avocat brésilien et juriste constitutionnaliste réputé, a déclaré que réduire les terres indigènes en les fractionnant en îlots était anticonstitutionnel.

"L'Etat ne peut réduire ou diviser des terres occupées traditionnellement [par les Indiens] pour des raisons économiques ou politiques, car cela constituerait une violation de la Constitution" écrit da Silva dans une expertise juridique commandée par le Conseil indigène du Roraima (CIR).

La position de da Silva sera présentée aux membres de la Cour suprême qui doit se prononcer sur la démarcation du territoire indigène de Raposa Serra do Sol le 27 août.

Si la Cour suprême décide de réduire ou de diviser le territoire, cela créera un dangereux précédent. Cela signifiera également qu'entre 18 et 20 000 Indiens perdront l’une des parties les plus fertiles de leur territoire et seront contraints de vivre encerclés par des fermiers hostiles et violents.

Cliquez ici pour lire l’expertise de José Afonso da Silva (en portugais).