Des indiens non contactés en détresse interpellent le président

La situation critique des derniers Indiens non contactés du Paraguay a déclenché un mouvement massif de protestation dénonçant auprès du président paraguayen les "violations des droits culturels, environnementaux et territoriaux" auxquelles ils sont confrontés.

Huit organisations indiennes au Paraguay ont interpellé l'ex-évêque Fernando Lugo, le nouveau président du Paraguay, lui faisant part de leur préoccupation pour les Ayoreo-Totobiegosode, les derniers Indiens isolés du sud de la région amazonienne.

La requête des organisations indiennes intervient juste après la diffusion mondiale de photos satellite qui ont révélé l’ampleur de la déforestation du territoire des Totobiegosode ces six derniers mois. Leurs forêts sont abattues à coups de bulldozers par des compagnies brésiliennes pour y élever du bétail.

Une déclaration émanant des organisations indiennes exhorte le président Lugo à mettre fin à la destruction de la forêt des Totobiegosode, à assurer leur protection et à reconnaître leurs droits territoriaux. Un certain nombre d'Indiens totobiegosode ont déjà été contactés, mais beaucoup d’entre eux vivent encore dans l’isolement.

Plusieurs organisations paraguayennes ainsi que le Programme de développement des Nations-Unies, font également pression sur le président Lugo pour protéger les Totobiegosode. Les Indiens dépendent entièrement de la forêt dont ils tirent tous leurs moyens de subsistance pour survivre; ils sont extrêmement vulnérables à toutes formes de contact avec le monde extérieur, en raison de leur manque d'immunité face aux maladies importées.

Stephen Corry, directeur de Survival, a déclaré aujourd'hui: "Ce que révèle les photos satellite est bouleversant – la destruction des terres des derniers Indiens non contactés et, probablement, celle des Indiens eux-mêmes. La pression exercée sur le nouveau gouvernement pour l’inciter à prendre des mesures face à cette situation est pour le président Lugo l’occasion unique de montrer au Paraguay, à sa population indigène, et au reste du monde qu’il est disposé à soutenir ses citoyens les plus vulnérables et les plus menacés."

Cliquez ici pour voir les dernières images satellite du territoire des Totobiegosode

Cliquez ici pour voir les images satellite plus anciennes

Jony Mazower, chargé de campagne de Survival, s’est récemment rendu chez les Totobiegosode. Il est disponible pour entretien.

Pour plus d’informations
Sophie Baillon 00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]