Un enfant guarani meurt de faim

Une mère guarani et son enfant
Une mère guarani et son enfant
© João Ripper/Survival

Gleide Barro, un enfant guarani de 18 mois, est mort de faim le 10 décembre dernier et au moins quatre autres souffrent de malnutrition dans la communauté de Kurusu Mba, dans l'Etat brésilien du Mato Grosso do Sul.

Près de soixante familles guarani de la communauté de Kurusu Mba campent au bord d'une grande route et dépendent entièrement du programme d'alimentation gouvernemental.

Ils ont été expulsés de leurs terres en 1972 par des éleveurs de bétail et ont passé plusieurs années entassés dans une réserve créée par le gouvernement. Lassés d'attendre l'intervention des autorités pour pouvoir retourner sur leur territoire, ils ont tenté à trois reprises de réoccuper leur terre ancestrale – 'tekoha'. Chaque tentative a violemment été repoussée par les éleveurs de bétail et leurs hommes de main. Deux leaders guarani ont été tués et plusieurs autres blessés.

Au cours des cinq dernières années, 80 enfants guarani sont morts de malnutrition dans l'Etat du Mato Grossos do Sul. Le porte-parole guarani Elizeu Lopes a déclaré : "Nous vivons une situation précaire. Nous n'avons rien." La privation de leur territoire constitue l'une des principales causes de malnutrition parmi les enfants guarani, les familles ne pouvant pas se nourrir correctement.

Les Guarani connaissent également de très hauts taux de suicides, de violence et d'alcoolisme.

Kurusu Mba est l’une des nombreuses 'tekoha' occupées par les éleveurs de bétail. La FUNAI, le département des affaires indiennes du gouvernement brésilien, a constitué un groupe d'experts chargé d'identifier et de démarquer les terres traditionnellement occupées par les Guarani dans le but de titulariser de grands territoires réunissant plusieurs tekoha. Cependant, le gouvernement local et des groupes d'éleveurs ont lancé une campagne d’opposition massive à ce projet.

Survival International a créé un fonds spécial de soutien aux Guarani en partenariat avec le film "La terre des hommes rouges" dont les acteurs principaux sont des Indiens Guarani-Kaiowá qui jouent leurs propres rôles. Les fonds récoltés aideront directement les Indiens à défendre leurs droits, reconquérir leurs terres et maîtriser leur propre avenir.

Lire le rapport de Survival "Le Progrès peut tuer" sur la santé des peuples indigènes