Le gouvernement appelé à rendre ses conclusions sur les cas d'abus sexuels

Enfant penan, Sarawak
Enfant penan, Sarawak
© Andy Rain/Nick Rain/Survival

Des organisations féministes et indigènes ont exhorté le gouvernement à rendre ses conclusions concernant les plaintes pour abus sexuel perpétrés sur des femmes penan par des bûcherons exploitant leurs forêts.

En septembre dernier, le Bruno Manser Fonds avait publiquement dénoncé les viols et les harcèlements sexuels perpétrés par les employés des compagnies Samling et Interhill sur des femmes et des écolières penan.

Un groupe de travail avait été mis en place le mois suivant par le ministre de la femme, de la famille et du développement communautaire. Mais ses conclusions n’ont pas encore été rendues, cinq mois après la fin de sa mission d’enquête.

"Tant que le contenu du rapport ne sera pas divulgué au public, la communauté penan continuera d'être vulnérable", a déclaré la directrice de l'organisation d'aide aux femmes malaisiennes, Ivy Josiah, sur le site internet d'informations Nutgraph.

Les Penan luttent pour empêcher la destruction des forêts dont ils dépendent provoquée par l’exploitation forestière, les plantations de palmiers à huile et les barrages hydroélectriques.