Un groupe hôtelier français reconsidère sa coopération avec les bûcherons de Bornéo

Penan, Sarawak, Malaisie
Penan, Sarawak, Malaisie
© Robin Hanbury-Tenison/Survival

Suite à la pression exercée par les Penan de Bornéo, le groupe français ACCOR, première chaîne hôtelière d'Europe, a annoncé son intention de mener une étude indépendante sur les activités d'exploitation forestière de la compagnie Interhill.

La compagnie française ACCOR est en train de construire un complexe hôtelier au Sarawak, dans la partie malaisienne de Bornéo, en coopération avec Interhill. Les Penan protestent depuis vingt ans contre la destruction de leurs forêts par Interhill.

Soixante-dix-sept Penan ont signé une lettre adressée à Gilles Pélisson, le président d'ACCOR. 'Interhill exploite les arbres de nos forêts contre notre volonté' peut-on lire dans la lettre. 'Sans nos forêts nous, les Penan, ne pouvons survivre'.

Le Fonds Bruno Manser Fonds, basé en Suisse, mène une campagne visant à convaincre ACCOR de renoncer à sa collaboration avec Interhill.

Signez la pétition en ligne