Période cruciale pour les derniers Indiens isolés

Une loi qui doit prochainement être débattue au Sénat paraguayen pourrait permettre à des Indiens isolés les derniers en dehors du bassin amazonien d'être définitivement à l'abri de toute invasion.

Si celle-ci était définitivement adoptée, les Ayoreo-Totobiegosode obtiendraient la restitution de deux importantes parcelles de leur forêt ancestrale, actuellement aux mains de grandes compagnies de spéculation foncière.

La loi qui exproprierait de force ces occupants a déjà été adoptée par la Chambre des députés, elle doit maintenant être examinée par une commission sénatoriale.

Ces forêts abritent les Ayoreo-Totobiegosode qui refusent tout contact avec le monde extérieur. Au début de l'année, 17 d'entre eux sont sortis de la forêt pour tenter de mettre fin aux multiples incursions sur leurs terres. Ils avaient alors supplié « Ne touchez pas à notre forêt, c'est elle qui nous donne la vie, arrêtez vos bulldozers ». Les propriétaires fonciers actuels détruisent massivement leur forêt, pourtant protégée par la loi.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd'hui « Les Ayoreo sont les derniers Indiens isolés en dehors du bassin amazonien. Selon la législation, leur territoire aurait dû être protégé depuis des années mais de nombreuses incursions ont eu lieu et une grande partie de leurs forêts ont été détruites. Les Ayoreo s'accrochent encore à une mince fraction de leur territoire, mais si ce dernier n'est pas protégé, ils ne survivront pas ».
 
Photos disponibles
Pour plus d'informations 
Magali Rubino :  01 42 41 44 10
[email protected]