La Cour suprême s’oppose à la reconnaissance des terres des Indiens makuxi

Le 3 janvier dernier, la Cour suprême du Brésil a porté un sérieux coup à des milliers d'Indiens en suspendant la démarcation officielle du territoire indigène de Raposa-Serra do Sol, quelques jours seulement avant la date à laquelle elle devait être effectuée. Cette décision a réjoui les centaines de colons et d'éleveurs de bétail qui occupent actuellement la région et qui sont à l'origine de nombreuses agressions contre les Indiens.

Cette décision intervient à la demande d'un sénateur faisant partie des plus farouches défenseurs des colons alors que la démarcation ne nécessitait plus que la signature du président du Brésil pour être approuvée ou ratifiée. Le Conseil indigène de Roraima craint que cette décision n'encourage un nouvel afflux de colons sur ces terres et que des violences contre les Indiens en résultent. Les juges de la Cour suprême doivent se réunir en février pour reconsidérer le verdict.