Des Indiens apparentés à une tribu isolée dénoncent la création d'une réserve

Bulldozers sur le point de détruire le territoire des Indiens isolés totobiegosode.
Bulldozers sur le point de détruire le territoire des Indiens isolés totobiegosode.
© GAT/Survival

Des membres de la famille de l’une des plus anciennes tribus isolées du monde ont fermement condamné l’initiative d’une compagnie brésilienne visant à convertir une partie de leur territoire en réserve naturelle.

La compagnie Yaguarete Pora S.A. a annoncé son projet après avoir détruit des milliers d’hectares de forêts du territoire de la tribu, ce qui lui a valu de sévères critiques dans la presse paraguayenne et internationale.

Les Ayoreo-Totobiegosode, alliés des membres de la tribu isolée, ont écrit au ministre de l’Environnement paraguayen, dénonçant que ce projet de création d’une réserve violait non seulement leurs droits mais aussi la législation paraguayenne et internationale. Les Totobiegosode revendiquent la propriété de ce territoire depuis 1993, mais la plus grande partie de celui-ci est toujours aux mains de propriétaires privés.

‘Nous avons toujours su préserver les forêts de notre territoire. Nous sommes ceux qui vivent dans la forêt et qui veillent sur elle’, disent les membres de l’organisation totobiegosode OPIT dans la lettre au ministre de l’Environnement.

‘Il est temps que votre ministère se penche sur ce grave problème pour les Totobiegosode et leurs territoires ancestraux. Vous avez déjà constaté ce qui arrive à nos forêts et aux sites qui ont pour nous une immense valeur historique – les lieux où nous avons toujours vécu et où nos alliés vivent encore sans aucun contact avec le monde extérieur. Une fois de plus, nous vous exhortons à nous aider à résoudre ce conflit dans lequel nous sommes engagés depuis 1993.’

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Ce projet de réserve n’est qu’une tentative dérobée destinée à détourner l’attention sur le fait que Yaguarete a détruit une importante partie du territoire des Totobiegosode et qu’elle est résolue à continuer. En agissant ainsi, la compagnie signifie clairement qu’elle n’a pas l’intention de renoncer à la propriété de ce territoire au profit des Totobiegosode. Ce n’est qu’une scandaleuse manœuvre de relations publiques’.