Une expédition confirme la présence d'Indiens isolés

Hommes awá chassant dans la forêt
Hommes awá chassant dans la forêt
© Fiona Watson/Survival

Une expédition conduite par la FUNAI (le département des affaires indigènes du gouvernement brésilien) a confirmé la présence d’un groupe d’Indiens isolés dans l’Etat du Maranhão, en Amazonie orientale.

La FUNAI avait connaissance de la présence de ce groupe dans le territoire indigène Araribóia depuis les années 1980, mais n’en avait jusqu’à présent aucune preuve.

Le groupe appartient probablement à la tribu des Awá, et compterait une soixantaine de personnes.

Les Awá sont l’un des deux derniers groupes de chasseurs-cueilleurs nomades du Brésil.

Depuis la découverte dans les années 1970 d’un gisement de minerai de fer dans la région et l’implémentation consécutive du Programme Grand Carajás, un gigantesque projet de développement financé par la Banque mondiale, les Awá ont connu une incursion d’étrangers sans précédent sur leurs terres.

Leurs forêts sont abattues à grande allure par les bûcherons et les éleveurs de bétail qui chassent le gibier dont ils dépendent. Les Awá isolés sont extrêmement vulnérables aux agressions – ils ont été confrontés par le passé à des conflits mortels – et aux maladies transmises par ces étrangers.

Survival a fait pression avec succès sur le gouvernement brésilien pendant plusieurs années pour la reconnaissance officielle du territoire awá et a lancé l’an dernier une campagne appelant les autorités brésiliennes à expulser tous les envahisseurs de leur territoire.

Le 30 juin 2009, un juge fédéral brésilien a statué que les fermiers et les colons installés illégalement dans la réserve des Awá devaient quitter le territoire sous 180 jours.

La décision a été suspendue par un tribunal fédéral en octobre dernier. Depuis, l’invasion et la déforestation du territoire awá ne cessent d’augmenter.

La récente confirmation de la présence d’un autre groupe awá renforce la nécessité pour les autorités de contrôler le territoire et de le protéger des envahisseurs.