Les Nations Unies à la guérilla colombienne : ‘Halte au recrutement d’enfants indiens’

Les Nukak sont lun des nombreux groupes indiens affectés par le conflit armé colombien.
Les Nukak sont lun des nombreux groupes indiens affectés par le conflit armé colombien.
© Gustavo Pollitis/Survival

Un rapport du professeur James Anaya, rapporteur spécial des Nations Unies pour les questions indigènes, exhorte les groupes armés de Colombie à cesser de recruter des enfants indiens pour servir leur cause.

Ce rapport décrit les conflits armés entre l’armée colombienne et des groupes tels que ceux de la guérilla d’extrême-gauche des FARC comme l’une des plus grandes menaces auxquelles est confrontée la population indigène. Elle a entraîné de nombreuses morts, des déplacements forcés, une grave pénurie alimentaire et a particulièrement affecté les femmes et les enfants indigènes qui sont l’objet de violences sexuelles et qui sont enrôlés de force.

‘Il est évident que la situation critique des Indiens de Colombie est exacerbée et aggravée par le conflit armé. Selon la plupart des informations, le conflit armé affecte de manière disproportionnée les peuples indigènes du pays’ indique le rapport.

Les peuples indigènes sont particulièrement affectés par le conflit armé en raison de la localisation de leurs territoires d’une haute valeur stratégique pour les groupes armés et le trafic de drogue dont ces derniers se disputent le contrôle.

Le rapport dénonce également l’inertie du gouvernement, le manque de justice, les méga-projets et la politique de fumigation destinée à éradiquer les cultures illégales comme étant les causes de la situation ‘grave, urgente et extrêmement préoccupante’ des Indiens de Colombie. Les fumigations ont provoqué des dégâts irréversibles sur la santé des populations et sur l’environnement entraînant une grave ‘crise alimentaire’.

Le rapport, établi après la mission de James Anaya en Colombie l’an dernier, a été rendu public le 8 janvier.

La situation des Indiens nomades Nukak qui ‘ont été déplacés de force dans des centres urbains’ y fait l’objet d’une mention spéciale.

Lisez le rapport des Nations Unies (en espagnol) sur le site de l’ONIC, l’organisation des Indiens de Colombie.