Des Indiens Nukak sortent de la forêt

Un Nukak chassant avec une sarbacane
Un Nukak chassant avec une sarbacane
© ICBF

Selon l’organisation nationale des Indiens de Colombie, ONIC , un groupe d’Indiens nukak est récemment apparu dans une petite ville reculée du sud-est de la Colombie.

L’ONIC dit avoir été alertée de l’arrivée d’un groupe de 26 Nukak à San Jose del Guaviare le 5 avril dernier.

Selon des sources locales, c’est la première fois que le groupe entier se rendait dans cette petite ville. On pense que l’une des raisons qui les y a amenés est l’absence de service médical dans leur territoire.

L’ONIC a fait valoir que la venue des Nukak à San Jose est une preuve supplémentaire des menaces ’d’extinction culturelle et physique’ qui pèsent sur eux. Ils sont retournés chez eux à la fin du mois.

Dans le passé, de nombreux Nukak s’étaient enfuis à San Jose pour échapper à la guerre civile qui sévissait sur leur terre. Ils vivent actuellement dans des conditions extrêmement précaires à la périphérie de San Jose. Plus de 50% des Nukak ont succombé à des maladies et infections à la suite de leur premier contact en 1988.

L’ONIC a lancé cette année une campagne internationale de soutien aux Nukak et à tous les Indiens de Colombie menacés ’d’extinction’. Les leaders et représentants indigènes, Luis Fernando Arias Arias, Neida Yepes Rodriguez et Juvenal Arrieta ont effectué une tournée en Europe en mars dernier dans le cadre de cette campagne.