Retour d’un leader indigène au Pérou

Le leader indigène Alberto Pizango, arrêté puis relâché à son retour au Pérou.
Le leader indigène Alberto Pizango, arrêté puis relâché à son retour au Pérou.
© AIDESEP

Dès son arrivée au Pérou, le président de l’organisation nationale des Indiens d’Amazonie péruvienne, AIDESEP, a été arrêté puis relâché 24 heures plus tard.

Alberto Pizango a passé les onze derniers mois au Nicaragua, où il avait demandé l’asile politique après avoir été accusé de ‘sédition, conspiration et rébellion’ au Pérou. L’AIDESEP estime que les charges portés contre Pizango font partie d’une plus large campagne du gouvernement visant à ébranler le mouvement indigène péruvien.

Pizango est arrivé mercredi à Lima, accompagné de la vice-présidente de l’AIDESEP Daysi Zapata Fasabi et de l’actrice d’origine indienne Q’orianka Kilcher, qui avait joué le rôle de Pocahontas dans le film ‘Le Nouveau Monde’, avec Christian Bale et Colin Farrell.

Pizango avait été poursuivi après l’attaque par la police péruvienne de centaines de manifestants pacifiques, le 5 juin 2009, qui avait causé la mort de 33 personnes et fait au moins 200 blessés. Cet événement avait suscité par la suite un mouvement mondial de protestation contre le gouvernement péruvien.

Stephen Corry, directeur de Survival, a déclaré : ‘Nous appelons le gouvernement péruvien à retirer toutes les charges qui pèsent sur Alberto Pizango et lui permettre de reprendre sa fonction de président de l’AIDESEP.’

Lire l’interview exclusive d’Alberto Pizango le 25 janvier dernier, à Managua