Des boues rouges toxiques s'échappent de la raffinerie de Vedanta

© Survival

Selon des sources locales, des boues toxiques s’échappent de la raffinerie d’aluminium de la compagnie britannique Vedanta Resources en Orissa, à l’est de l’Inde.

Le flux de déchets toxiques, dû à une brèche dans un mur de soutènement, s’est déversé dans les cours d’eau avoisinants pendant plusieurs heures avant que le personnel de Vedanta ne puisse l’enrayer.

Les premiers poissons morts ont été observés par les habitants locaux quinze minutes après le début du déversement des boues toxiques dans les rivières.

Vedanta dément toute fuite toxique, attribuant cette boue rouge à la ‘nature du sol’ qui se mélange aux eaux de pluie à proximité du réservoir. Un journaliste local a affirmé que les agents de sécurité de Vedanta avaient tenté d’empêcher quiconque voulait filmer ou photographier la scène.

Des membres de la tribu des Majhi Kondh vivent aux alentours de la raffinerie d’aluminium de Vedanta. Plus d’une centaines de familles ont été délogées par la raffinerie et de nombreuses autres ont perdu leurs terres cultivables.

La raffinerie d’aluminium a fait la une des médias l’an dernier à l’issue d’une campagne internationale dirigée par la tribu voisine des Dongria Kondh qui s’est soldée par une victoire historique contre le projet minier de Vedanta.

En août dernier, le ministère de l’Environnement indien a gelé le projet minier de Vedanta en raison de son ‘mépris total de la loi’. Vedanta et Orissa Mining Corporation font actuellement appel auprès des instances indiennes pour renverser cette interdiction.

L’an dernier, le flux toxique provoqué par des boues rouges après un accident industriel du même type a fait plusieurs morts et plus d’une centaine de blessés en Hongrie.