Les Martu rentrent en possession de leur territoire

Près d'un demi-siècle après en avoir été expulsés, les Martu, un peuple aborigène d'Australie occidentale, viennent d'obtenir la reconnaissance de la propriété sur la majeure partie de leur territoire ancestral.

Les Martu sont originaires de la partie occidentale du désert de Gibson. Leurs premiers contacts soutenus avec les Blancs eurent lieu lorsque des géomètres traversèrent leur territoire ouvrant des pistes pour acheminer le bétail à travers le désert. Plus tard, dans les années 1950 et au début des années 1960, une partie de leur territoire fut confisquée pour servir de base d'entraînement au programme britannique de missiles balistiques ‘Blue Streak'. À la même époque, la politique australienne était d'expulser de force les Aborigènes de leurs territoires traditionnels pour les parquer dans des camps gouvernementaux et des missions religieuses situés aux confins du désert.

Dans les années 1980, dans le cadre du ‘mouvement pour la terre natale' les Martu ont commencé à retourner dans leurs déserts ancestraux. Survival les a soutenus dans ce projet, finançant le forage des puits nécessaires à l'établissement des communautés dans le désert. Deux de ces nouvelles communautés – Punmu et Parnngurr -sont aujourd'hui florissantes. Désormais, les Martu ont gagné la reconnaissance de leur droit de propriété sur la majeure partie de leurs territoires ancestraux, par l'obtention d'un ‘titre natif'. Ce jugement est le premier du genre en Australie occidentale et marque un important aboutissement pour les peuples aborigènes de la région.

Le film Le chemin de la liberté raconte l'histoire véridique de trois fillettes martu de la ‘génération volée'. Après la projection de l'avant-première, qui eut lieu à Londres au profit de Survival en novembre 2002, le public put écouter Doris Pilkington Garimara, auteur du livre dont est tiré le film, et fille de l'une des protagonistes. Enlevée elle aussi à sa famille, elle a évoqué sa propre expérience et a remercié Survival pour le soutien apporté à son peuple.