Une émission de la BBC et de Travel Channel 'mise en scène, mensongère, fabriquée et caricaturée'

Jeune filles matsigenka, Pérou

Jeune filles matsigenka, Pérou
© G Shepard/ Survival

Une série télévisée sur une tribu d’Amazonie a été violemment critiquée par des spécialistes de ces Indiens, la qualifiant de ‘mise en scène, mensongère, fabriquée et caricaturée’.

‘Mark et Olly chez les Matsiguenga’ a été diffusée sur Travel Channel aux Etats-Unis et sur la BBC l’an dernier. Dans cette série, les aventuriers britanniques Mark Anstice et Olly Steeds ont vécu dans un village matsigenka pendant plusieurs mois pour montrer ‘la réalité’ de la vie parmi les Indiens.

Mais récemment deux spécialistes de ces Indiens ont dénoncé publiquement cette émission, formulant une série de graves accusations. Dr Glenn Shepard, anthropologue, a travaillé avec les Indiens matsiguenga pendant 25 ans et parle couramment leur langue. Ron Snell, fils de missionnaires nord-américains, a grandi avec les Indiens matsiguenga et parle aussi couramment leur langue.

Un chasseur matsigenka revient de la chasse avec un cochon sauvage

Un chasseur matsigenka revient de la chasse avec un cochon sauvage
© G Shepard/ Survival

Voici quelques-unes des accusations de Shepard publiées par l’éminente revue Anthropology News :

- Afin de dresser un portrait ‘faux et insultant’ de ce peuple, [les considérant] comme des obsédés sexuels, méchants et sauvages, de nombreuses traductions de ce que disent les Indiens ont été inventées.
- Beaucoup d’événements présentés comme réels dans la série ont dû être ‘mis en scène’.
- Une scène clé – dans laquelle Olly est soumis à de douloureuses piqûres de fourmis car ‘selon la tradition matsiguenga il doit être purifié’ et ‘endurer les punitions anciennes’ pour avoir acheté de la viande de cerf – est qualifiée par Shepard de ‘fabriquée et sans aucun fondement ethnographique’.

Sur son blog, Ron Snell accuse les réalisateurs d’avoir ‘payé les Matsiguenga pour qu’ils jouent un rôle, disant des choses que les Matsiguenga ne diraient pas et faisant des choses que les Matsiguenga ne feraient pas normalement’.

Après avoir interviewé deux des Indiens de la série, Snell a déclaré : ‘Nos soupçons étaient justes. Ils [Mark et Olly] sont entrés dans le village par un chemin bien tracé et s’en sont décalés de quelques mètres pour se filmer ‘en train de se frayer un chemin dans la jungle’. Ils ont engagé une personne pour fabriquer de nouveaux cushmas (tuniques en coton) afin que tout le monde en porte un. Ils ont organisé toute la scène dramatique où l’un des deux hommes est accepté et l’autre traité comme un étranger paresseux…

‘Le traducteur a très vite perdu ses illusions mais il a continué pour l’argent. Il est honteux et contrarié d’avoir eu quelque chose à voir avec tout cela’.

La série avait déjà provoqué une tempête médiatique lorsqu’une équipe de repérage s’était rendue au Pérou et avait été accusée d’avoir provoqué une épidémie de grippe parmi les Indiens isolés, causant la mort de quatre d’entre eux. La série aurait été filmée non loin de cet incident.

Les paroles des Matsiguenga ont été constamment déformées dans la série 'Mark and Olly'.

Les paroles des Matsiguenga ont été constamment déformées dans la série ‘Mark and Olly’.
© Cicada

Cicada, la société de production de la série n’a fait aucun commentaire sur ces accusations.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Cette série est un exemple déplorable de la manière dont les peuples indigènes sont couramment représentés par la télévision. C’est un enchaînement de stéréotypes; les Matsiguenga sont présentés successivement comme insensibles, pervers, cruels et sauvages. Est-ce vraiment ce que l’équipe de tournage a pensé de ses hôtes? Des journalistes n’oseraient pas émettre de telles fausses déclarations sur d’autres minorités : imaginez les mêmes descriptions appliquées à n’importe quelle minorité ethnique du monde industrialisé. Ceci est malheureusement trop courant – la télévision s’autorise des portraits qui n’auraient pas été déplacés sous l’ère victorienne’.

En réponse à une tendance préoccupante de présenter les peuples indigènes de manière négative, Survival prépare actuellement un code de conduite pour les documentaristes qui veulent se rendre chez les peuples indigènes.

Des informations complémentaires avec d’autres exemples d’erreurs de traduction et d’inexactitudes sont disponibles ici.

Note aux rédactions :

1. Le nom de ces Indiens est aujourd’hui généralement orthographié Matsiguenga. Auparavant, Machiguenga était plus courant. Machiguengas, tel qu’utilisé dans l’émission de Mark et Olly, est incorrect.

2. Le Dr Glenn Shepard est ethnobotaniste et anthropologue médical spécialiste des peuples indigènes d’Amazonie. Il a publié plus de 50 articles scientifiques et est actuellement chercheur en ethnologie au Museu Paraense Emilio Goeldi de Belém, au Brésil.

3. Ron Snell a grandi avec les Matsiguenga, où ses parents étaient missionnaires. Il a écrit plusieurs ouvrages sur son enfance parmi les Indiens et va régulièrement dans la région. Il est aujourd’hui directeur d’un centre de sans-abris au Nebraska, aux Etats-Unis. Sa mère, qui a également regardé la série et confirme les accusations, est l’auteur d’un dictionnaire matsiguenga de 900 pages.

4. Une version plus longue de l’article du Dr Shepard est disponible sur son blog : ethnoground.blogspot.com