Parution d'un nouveau livre sur les Indiens isolés

La vallée du Javari abrite de nombreux Indiens isolés, dont les Korubo. Un petit nombre dentre eux, dont cette femme, ont été contactés en 1996.

La vallée du Javari abrite de nombreux Indiens isolés, dont les Korubo. Un petit nombre dentre eux, dont cette femme, ont été contactés en 1996.
© Erling Soderstrom

Le nouveau livre de Scott Wallace The Unconquered – In Search of the Amazon’s Last Uncontacted Tribes (Les non conquis – A la recherche des dernières tribus isolées d’Amazonie) relate une éprouvante expédition de trois mois dans les denses forêts humides de la vallée du Javari, l’une des plus grandes réserves indigènes du Brésil où se trouve l’une des plus fortes concentrations de peuples isolés dans le monde.

Il avait été invité en 2002 par Sydney Possuelo, le fondateur de l’unité de coordination générale des Indiens isolés de la FUNAI (le département des affaires indigènes du gouvernement brésilien) pour accompagner une expédition chargée de recueillir des informations sur un groupe d’Indiens isolés, surnommés flecheiros ou ‘hommes flèches’ en raison des longues flèches enduites de curare qu’ils utilisent.

Bien que l’on ne sache pas grand chose sur eux, les flecheiros sont au centre de ce livre qui plaide éloquemment en faveur de leur droit à rester isolés et à vivre comme ils le souhaitent dans leur territoire.

Son livre est une fascinante plongée dans les coulisses du département des Indiens isolés du gouvernement brésilien. Il décrit les difficiles efforts déployés par les sertanistas (les membres de l’expédition, spécialistes des Indiens isolés) dans leur quête de preuves attestant de la présence des Indiens isolés et dans la démarcation de leurs territoires et zones de chasse tout en évitant de les rencontrer pour ne pas leur transmettre des maladies qui pourraient leur être fatales.

Leurs efforts pour les éviter au plus profond de la forêt comportent une multitude de dangers : ils risquent à tout moment d’être confrontés à des trafiquants de drogue lourdement armés, aux orpailleurs qui détruisent les rivières avec leurs gigantesques dragues, aux colons, qui tous cherchent à s’accaparer des terres des flecheiros.

© Peetsa/FUNAI/CGIIRC Archive

The Unconquered est d’une lecture passionnante : Scott Wallace a su capter toute la beauté et l’hostilité de la forêt amazonienne, percevoir les tensions entre les membres de l’expédition sous la présence imperceptible mais constante des insaisissables flecheiros.

Ses observations sur la situation des Indiens isolés sont entrecoupées de descriptions de l’extraordinaire diversité de l’Amazonie et de ses habitants indiens qui, dit-il, ont tant contribué à la connaissance des humains et de leur rapport au monde.

Il y a cependant d’occasionnelles références à ‘l’apprivoisement’ et à la ‘pacification’ des tribus ‘sauvages’, un vocabulaire qui ne s’accorde pas avec l’admiration évidente de l’auteur pour les Indiens isolés et les prodiges d’ingéniosité qu’ils déploient pour survivre aux attaques d’un front pionnier hostile et violent.

Alors qu’augmentent les pressions sur leurs territoires riches en ressources naturelles, la mobilisation de l’opinion publique en faveur des Indiens isolés n’a jamais été aussi urgente. Ce livre est un appel à agir qui se conclut avec pertinence par un avertissement saisissant de Sydney Possuelo : ‘Aucun de nous ne sera pardonné si nous les laissons disparaître’.