Des Indiens isolés en danger

Les Ayoreo-Totobiegosode dans l'Est du Paraguay sont les derniers Indiens isolés en dehors du bassin amazonien. Ils traversent aujourd'hui une véritable crise et Survival considère leur situation comme l'une des plus urgentes de toute l'Amérique du Sud.

La terre revendiquée au nom des Indiens par des organisations de soutien au Paraguay était jusqu'à très récemment recouverte d'une dense forêt broussailleuse et de prairies, aux mains de grandes compagnies. Dernièrement, deux propriétaires terriens ont vendu leurs terrains à des compagnies brésiliennes qui ont l'intention d'exploiter les bois de qualité et de déboiser la forêt pour y pratiquer l'élevage. Plusieurs injonctions interdisant toute exploitation sur ces terres ont récemment été levées par une Cour locale : les sympathisants des Indiens ont fait appel de cette décision.

Pourtant, des survols de la région ont permis de repérer de grandes routes construites à coup de bulldozers, même dans des zones toujours protégées par les injonctions.

Les terres en question sont rapidement et illégalement exploitées. Si le gouvernement ne tient pas ses engagements constitutionnels en démarquant rapidement le territoire des Indiens, on peut craindre que leur terre ne soit très vite envahie et colonisée, entraînant des affrontements violents et désastreux avec les colons.

Un nouveau président vient d'entrer en fonction au Paraguay, il doit être informé de la préoccupation internationale en faveur des Ayoreo-Totobiegosode et pressé de reconnaître immédiatement leurs droits territoriaux.