Une campagne améliore la vie des Khanty

À la fin de l'année 2000, Survival alertait ses sympathisants et leur demandait d'écrire en faveur des éleveurs de rennes khanty de Sibérie. Les Khanty, peuple semi-nomade dont pratiquement tous les aspects de la vie dépendent des troupeaux de rennes, étaient menacés par des compagnies pétrolières qui les expulsaient de leurs terres, détruisaient leur environnement et rendaient impossible leur élevage de rennes. Survival a demandé à ses sympathisants d'écrire aux politiciens ainsi qu'à la compagnie russe LUKOIL. Survival a elle-même fait pression sur les compagnies pétrolières et sur les autorités en faveur des droits des Khanty à être indemnisés pour les dégâts causés sur leurs terres où étaient rejetés pétrole et gaz.

De nombreux sympathisants ont répondu à l'appel de Survival. Au début de l'année 2001, le président de LUKOIL écrivait à Survival qu'il avait reçu tant de courrier en faveur des droits des Khanty qu'il ne pourrait pas répondre individuellement à chaque lettre. Une organisation indigène locale, RAIPON, a déclaré « Ils ont reçu un grand nombre de lettres et de fax en soutien aux peuples indigènes ».

Les résultats ont été positifs : les Khanty se sentent depuis mieux respectés par les compagnies et le gouvernement qui ont tenu leurs engagements. RAIPON a remercié les sympathisants de Survival et nous a déclaré : « Après votre campagne, la situation de la région Khanty-Mansiysk s'est améliorée ».

Survival continue de soutenir les Khanty.