Les Guarani célèbrent une victoire territoriale

Les Guarani célèbrent une victoire territoriale

Les Guarani célèbrent une victoire territoriale
© Survival

Une communauté guarani du Brésil célèbre la reconnaissance officielle de son territoire pour son usage exclusif.

Les 170 membres de la communauté de Pyelito Kuê/M’barakay, entassés dans un petit îlot cerné par une rivière et une plantation de soja, peuvent désormais réoccuper une partie de leur territoire ancestral jusqu’à l’aboutissement du processus de démarcation.

Un porte-parole de la communauté a expliqué à un représentant de Survival : ‘Nous sommes très heureux. Nous avons lutté pour ce territoire, parce qu’il est le nôtre. Mon grand-père est enterré ici. Les éleveurs nous menacent, mais nous ne céderons pas; nous resterons fermes et déterminés car nous avons besoin de ce territoire’.

Un autre Guarani a ajouté : ‘C’est un premier pas pour nous. C’est une victoire. Nous avons besoin de ce territoire pour y cultiver et pour que notre communauté puisse prospérer’.

Cette victoire fait suite à l’appel à l’opinion publique internationale lancé par les Guarani qui affirmaient préférer mourir plutôt que d’être expulsés de leur territoire.

Les Guarani ont été victimes d’une série d’attaques brutales depuis la réoccupation de cette partie de leur territoire en août 2011.

Depuis que leurs territoires ont été occupés par les éleveurs dans les années 1970, les Guarani sont forcés de vivre dans des conditions désastreuses dans des réserves surpeuplées.

Les Guarani doivent sexposer à de graves risques pour traverser la rivière à laide dun simple câble afin de pouvoir sapprovisionner.

Les Guarani doivent sexposer à de graves risques pour traverser la rivière à laide dun simple câble afin de pouvoir sapprovisionner.
© MPF/Survival

La violence et et les manœuvres d’intimidation des hommes de main des éleveurs ont contraint les Guarani à s’exposer à de graves dangers pour pouvoir s’approvisionner en traversant la rivière à l’aide d’un mince câble.

Les Guarani appellent maintenant le gouvernement à accélérer le processus de démarcation pour leur permettre de vivre sur la totalité de leur territoire ancestral où ils pourront enfin cultiver et ne plus être exposés à la violence.

Survival fait pression sur le gouvernement brésilien pour que toutes les terres guarani soient reconnues comme territoires indigènes conformément à la Constitution.