Cette page a été mise à jour pour la dernière fois le Août 31, 2009 et pourrait contenir des termes obsolètes.

A la suite d'une manifestation qui réunissait plus d'une centaine d'Indiens waorani dans la capitale équatorienne le mois dernier, le gouvernement a annoncé la création d'une commission d'enquête sur l'impact de l'exploitation pétrolière sur les terres indiennes.

La commission sera présidée par un ministre mais sera également composée de militants des droits de l'homme et d'écologistes.

Ces quarante dernières années, une grande partie de l'Amazonie équatorienne a été détruite par des centaines de puits de pétrole, la construction de routes et la colonisation massive qui s'ensuivirent. Plusieurs peuples ont vu pratiquement toutes leurs terres détruites.

Partager

  • Facebook
  • WhatsApp
  • Copy