Awá : une haute instance des droits de l'homme exige une réponse du Brésil

Les Awa sont menacés dextinction en raison de léchec du Brésil à protéger leur forêt

Les Awa sont menacés dextinction en raison de léchec du Brésil à protéger leur forêt
© Fiona Watson/Survival

La Commission interaméricaine des droits de l’homme (CIDH), la plus haute instance en matière de droits de l’homme en Amérique, a exigé une réponse du gouvernement brésilien concernant la situation des Indiens awá, une tribu en voie d’extinction en raison de l’inertie gouvernementale face à la destruction de leur forêt.

Suite à l’appel urgent adressé à la CIDH par Survival International et l’ONG brésilienne CIMI en mai dernier, la Commission a fait pression sur les autorités brésiliennes pour qu’elles lui fournissent des précisions sur les mesures qu’elles avaient prises pour garantir la sécurité des Awá.

La requête de la Commission porte particulièrement sur les Awá isolés qui sont environ une centaine et qui fuient constamment le front pionnier des bûcherons clandestins qui abattent illégalement leur forêt.

La CIDH a également interrogé le gouvernement sur une décision judiciaire qui exigeait l’expulsion des bûcherons, colons et éleveurs illégaux des territoires awá. Plus de six mois après la date limite fixée par le tribunal, les autorités n’ont même pas encore commencé à expulser les envahisseurs. Survival appelle le Brésil à mener de toute urgence les opérations d’expulsion.

Les Awá disent être de plus en plus désespérés et dans l’incapacité de chasser pour nourrir leurs familles. Leur forêt rasée à un rythme alarmant menace l’existence de l’un des derniers peuples de chasseurs-cueilleurs nomades d’Amazonie.

Dans un appel lancé au ministre de la Justice, un Awá dénonce : ‘Notre fureur est très grande… Les bûcherons nous envahissent et abattent nos arbres… Le ministre de la Justice peut nous aider maintenant. Il doit nous aider d’urgence !’

Depuis le lancement de la campagne de Survival par l’acteur Colin Firth, en avril 2012, plus de 53 000 personnes du monde entier ont écrit au ministre de la Justice pour l’exhorter à sauver les Awá.

Le mois dernier, la situation dramatique des Awá a fait l’objet d’une importante attention médiatique au Brésil, lorsque le plus grand quotidien de Rio, O Globo, a publié sur son site internet un reportage sur la tribu, illustré par les œuvres du célèbre photographe Sebastião Salgado.

La Commission devrait rendre sa décision finale sur le cas des Awá avant la fin du mois.