Une communauté indienne du Pérou évacuée après l'invasion d'Indiens isolés

Quelque 200 Indiens isolés mashco-piro ont fait irruption jeudi dernier dans un village indien.

Quelque 200 Indiens isolés mashco-piro ont fait irruption jeudi dernier dans un village indien.

© G. Galli/Survival

Des Indiens d’Amazonie péruvienne vont être évacués par bateau de leur village qui a été pris d’assaut par un important groupe d’Indiens isolés.

Quelque 200 Indiens isolés mashco-piro ont fait irruption jeudi dernier dans la communauté de Monte Salvado.

Selon les villageois, des Indiens yine, les Mashco-Piro ont saccagé les maisons et volé des outils métalliques avant de se retirer dans la forêt.

Le village était presque désert lors de l’incident, la plupart des membres de la communauté s’étant rendus aux élections locales. Lorsqu’ils sont revenus ils ont trouvé leurs maisons détruites.

Les 55 membres de la communauté qui ont trouvé refuge dans le poste de garde vont être évacués aujourd’hui.

Les terres des Mashco-Piro subissent la pression des exploitants forestiers, des trafiquants de drogue et des compagnies pétrolières.

Les terres des Mashco-Piro subissent la pression des exploitants forestiers, des trafiquants de drogue et des compagnies pétrolières.

© FENAMAD

Cette région est la terre ancestrale des Mashco-Piro, c’est la troisième fois cette année qu’ils apparaissent à Monte Salvado.

Les Indiens isolés entrent occasionnellement en contact avec d’autres groupes indiens, à la recherche de machettes et autres outils métalliques.

L’organisation indigène régionale FENAMAD a demandé au gouvernement péruvien de protéger les terres des Mashco-Piro, dont une grande partie a été spoliée par des concessions d’exploitation forestière et des trafiquants de drogue.

Le gouvernement a récemment annoncé la création d’un nouveau bloc d’exploration pétrolière dans une zone qui aurait dû faire partie de la réserve destinée à protéger les Mascho-Piro.

Survival et la FENAMAD appellent les autorités péruviennes à arrêter l’invasion d’étrangers dans cette région; à engager un programme de santé d’urgence pour empêcher le déclenchement d’épidémies mortelles parmi les Mashco-Piro; et à agrandir d’urgence leur territoire protégé.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Les tribus isolées sont les sociétés les plus vulnérables de la planète. Si le gouvernement ne prend pas des mesures d’urgences pour garantir la survie des Mashco-Piro, ils risquent d’être anéantis par des maladies contre lesquelles ils n’ont aucune résistance. Comme tous les peuples isolés, les Mashco-Piro encourent la catastrophe si leur territoire n’est pas protégé’.