Journée mondiale des peuples indigènes : Un projet innovant donne la parole à des tribus de régions isolées

Nous pourrons ainsi communiquer avec des gens à lautre bout du monde. Mariazinha Yanomami, enregistrant le tout premier message pour Voix indigènes.

Nous pourrons ainsi communiquer avec des gens à lautre bout du monde. Mariazinha Yanomami, enregistrant le tout premier message pour Voix indigènes.

© Survival International, 2015

A l’occasion de la journée mondiale des peuples indigènes ce dimanche 9 août, Survival International lance un projet innovant qui permettra à des tribus vivant dans des territoires isolés d’avoir accès aux plus récentes technologies de communication.

Le projet ‘Voix indigènes’ de Survival, le mouvement mondial pour les droits des peuples indigènes, est le premier en son genre. Il permet aux communautés indigènes qui n’ont pas accès à internet de transmettre des messages vidéos au monde entier. Ils pourront ainsi faire part en temps réel de leurs situations et de leurs luttes pour survivre.

Jusqu’à présent, le projet a été adopté par les Indiens guarani et yanomami du Brésil.

Mariazinha, une femme yanomami de Rokoari, a témoigné dans la toute première vidéo du projet : ’Aujourd’hui, nous avons reçu le matériel de communication et j’en suis très heureuse… Si nous surprenons des orpailleurs illégaux sur notre territoire ou si on attente à notre vie, je pourrais en informer tout le monde… Nous pourrons communiquer avec des gens à l’autre bout du monde’.

Les Yanomami représentent l’un des plus grands groupes d’Amérique du Sud vivant dans un isolement relatif. Les orpailleurs illégaux menacent les territoires et la survie des Indiens en polluant leurs rivières et en véhiculant des maladies contre lesquelles ils ont peu d’immunité.

Un leader guarani a confié à Survival : ‘Cela fait des années que nous exprimons notre besoin de communiquer avec d’autres personnes au Brésil et dans le monde entier. Ce projet est exactement ce que nous attendions.’

Les Guarani du sud-ouest du Brésil ont perdu la plupart de leurs terres au profit des élevages de bétail et des plantations de canne à sucre. Leurs leaders sont pris pour cible et assassinés et leurs communautés sont attaquées par des hommes de main à la solde des éleveurs. Récemment, le village d’une communauté guarani qui avait réoccupé une partie de son territoire ancestral a été incendié par des hommes armés.

Le projet ‘Voix indigènes’ vise à donner une voix aux peuples indigènes trop souvent réduits au silence par les gouvernements et les multinationales. Il leur permet de partager leur vision du monde et leurs modes de vie avec le plus grand nombre et d’alerter en temps réel des atteintes à leur environnement et à leur avenir.

Les Yanomami ont été formés à l’utilisation d’une des plus récentes technologies de communication pour pouvoir transmettre leurs messages au monde.

Les Yanomami ont été formés à l’utilisation d’une des plus récentes technologies de communication pour pouvoir transmettre leurs messages au monde.

© Survival International, 2015

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Les peuples indigènes sont comme nous. Eux aussi se préoccupent de leur qualité de vie et de l’avenir de leurs enfants. Leur compréhension du monde est aussi avisée que celle de quiconque et ils ont un point de vue pertinent à partager sur quasiment tous les aspects de la vie d’aujourd’hui. C’est pourquoi nous donnons à ces peuples l’opportunité d’utiliser les plus récentes technologies de communication pour qu’ils adressent leurs messages au monde en temps réel’.

Ecoutez Lide Guarani et Marcio Guarani