Des Britanniques kidnappés : rappel des faits sur la Sierra Nevada

La Sierra Nevada de Santa Marta, dans le Nord de la Colombie, où un groupe de touristes a été récemment kidnappé – vraisemblablement par des rebelles d'extrême gauche- est une immense montagne qui surplombe la mer des Caraïbes. C'est là que vivent trois peuples, les Arhuaco, les Kogi et les Arsario, qui ont été à l'avant-garde du mouvement pour les droits des Indiens en Colombie.

Chacune des trois tribus se caractérise par une spiritualité complexe ainsi que des tenues vestimentaires et des habitats distincts. Malgré la nature profondément pacifique des Indiens, la Sierra Nevada est depuis plusieurs décennies le théâtre de violents affrontements entre l'armée, la guérilla d'extrême gauche et les groupes paramilitaires d'extrême droite, les Indiens se retrouvant sous les tirs.

Des dizaines d'Indiens ont été tués au cours de ce conflit qui se déroule sur leur territoire et qui s'apparente à une véritable guerre civile. Les bas flancs de la montagne ont été envahis par des colons dont certains cultivent la coca et l'opium pour alimenter le trafic de drogue. En février dernier, un village arsario a été bombardé durant plusieurs jours par les forces armées colombiennes, obligeant les habitants à fuir.