Des leaders amazoniens appellent Boris Johnson à les soutenir face aux attaques

Raoni Metuktire, Davi Yanomami, Megaron Txucarramae, Dario Yanomami remettent une lettre au 10 Downing Street.

Raoni Metuktire, Davi Yanomami, Megaron Txucarramae, Dario Yanomami remettent une lettre au 10 Downing Street.

© R Gauditano/ Survival

Certains des plus éminents leaders autochtones d’Amazonie ont remis une lettre au 10 Downing Street, la résidence officielle du premier ministre britannique, appelant le gouvernement de Boris Johnson à « se tenir à [leurs] côtés pour défendre l’Amazonie ».

Davi Yanomami, connu comme « le dalaï-lama de la forêt amazonienne », le célèbre leader kayapo Raoni Metuktire et trois autres personnes lanceront un appel urgent au premier ministre britannique pour qu’il « veille à ce qu’aucun or, aucun autre minerai ou produit agricole provenant de [leurs] terres ne vienne au Royaume-Uni ».

PHOTOS TÉLÉCHARGEABLES CI-DESSOUS

Davi Yanomami a récemment reçu le Right Livelihood Award 2019, connu sous le nom de “Prix Nobel alternatif”. C’est un chaman très respecté et l’auteur, avec Bruce Albert, de La Chute du ciel.

Il y a deux semaines, Raoni a accueilli un grand rassemblement autochtone au Brésil, dont la déclaration finale était un appel à protéger l’Amazonie et ses peuples autochtones du « génocide, ethnocide et écocide » perpétré par le président brésilien, Jair Bolsonaro.

Davi Yanomami et Raoni Metuktire remettent la lettre à Downing Street.

Davi Yanomami et Raoni Metuktire remettent la lettre à Downing Street.

© R Gauditano/ Survival

Dans leur lettre commune, les leaders appellent le gouvernement britannique à profiter de son statut d’hôte de la conférence des Nations unies sur le climat en novembre pour « mettre les peuples autochtones au centre de l’attention et, pour le bien de l’humanité, reconnaître [leur] rôle clé dans la conservation de certaines des régions du monde les plus riches en biodiversité et les plus menacées ».

Ils dénoncent également le projet du président Bolsonaro d’ouvrir les territoires autochtones à l’exploitation minière.

Raoni Metuktire, Davi Yanomami, Megaron Txucarramae, Dario Yanomami remettent une lettre au 10 Downing Street.

Raoni Metuktire, Davi Yanomami, Megaron Txucarramae, Dario Yanomami remettent une lettre au 10 Downing Street.

© R Gauditano/ Survival

Raoni Metuktire, Davi Yanomami, Megaron Txucarramae, Dario Yanomami remettent une lettre au 10 Downing Street.

Raoni Metuktire, Davi Yanomami, Megaron Txucarramae, Dario Yanomami remettent une lettre au 10 Downing Street.

© R Gauditano/ Survival

Raoni Metuktire, Davi Yanomami, Megaron Txucarramae, Dario Yanomami remettent une lettre au 10 Downing Street.

Raoni Metuktire, Davi Yanomami, Megaron Txucarramae, Dario Yanomami remettent une lettre au 10 Downing Street.

© R Gauditano/ Survival

Les leaders autochtones et Fiona Watson, de Survival, interviewés par les médias à Downing Street.

Les leaders autochtones et Fiona Watson, de Survival, interviewés par les médias à Downing Street.

© R Gauditano/ Survival