Des évêques dénoncent le génocide d’Indiens non contactés

Des évêques et plusieurs leaders religieux de l'Etat du Mato Grosso ont alerté les autorités sur la situation des Indiens non contactés du Rio Pardo ‘menacés d'un imminent génocide'.

Dans une récente déclaration publique, ils demandent aux autorités brésiliennes d'agir immédiatement pour protéger les Indiens non contactés, expulser les étrangers de la zone et accélérer le processus de démarcation et de reconnaissance officielle de leur territoire.

Ils accusent le gouvernement fédéral d'abandonner les autres peuples indigènes, notamment les Enawene Nawe dans l'Etat du Mato Grosso où le gouvernement a institué un moratoire sur la reconnaissance des territoires indigènes.

Les signataires de la déclaration affirment que la situation est telle que ‘l'intervention immédiate de l'Etat brésilien' est cruciale. L'inaction actuelle risque de ‘contribuer à l'ethnocide et au génocide de ces peuples'.