Les bûcherons font fuir les Indiens isolés

Le gouvernement brésilien a découvert les traces de l’un des derniers groupes d’Indiens isolés du monde près de la frontière péruvienne.

On pense que les Indiens ont fui l’exploitation illégale d’acajou, actuellement en pleine expansion en Amazonie péruvienne, qui détruit leurs forêts et les force à quitter leur territoire traditionnel.

Au cours d’un survol aérien de la zone, des fonctionnaires brésiliens ont repéré un village et plusieurs campements de chasse. Ils ont également aperçu des acajous abattus et des nappes d’huile de chaînes de tronçonneuses répandues sur le rio Envira.

Selon le gouvernement brésilien, trois groupes isolés distincts vivraient dans cette zone. Les fonctionnaires craignent que l’arrivée des Indiens fuyant le Pérou ne provoque des conflits qui pourraient leur être fatals.

José Carlos dos Reis Meirelles Júnior, responsable du poste de la Funai (Fondation nationale de l’Indien) sur le rio Envira, a déclaré : « Le plus important n’est pas de savoir combien ils sont et à quel groupe ils appartiennent mais de les protéger, de garantir leur territoire et de les laisser vivre comme ils l’entendent ».

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : « Si le gouvernement péruvien ne prend pas des mesures immédiates  pour stopper l’exploitation forestière sur les terres de ces Indiens isolés, ils entreront dans les annales de l’histoire en tant que premiers peuples disparus du XXIe siècle ».

Pour plus d’informations
Magali Rubino  00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]