Les Indiens recourent à la justice pour empêcher l’exploration pétrolière.

AIDESEP, l’organisation interethnique des Indiens d’Amazonie péruvienne, a demandé par voie judiciaire l’interdiction de l’exploration et de l’exploitation pétrolières de régions d’Amazonie péruvienne habitées par des Indiens isolés.

Deux des compagnies concernées – Repsol YPF (espagnole) et Barrett Resources (nord-américaine), ont l’intention de pénétrer au plus tôt sur le territoire indigène.

Barrett Resources a déjà découvert un gisement de pétrole considéré comme le plus important d’Amazonie péruvienne depuis 30 ans.

Cette procédure judiciaire intervient alors que certaines compagnies ont renoncé à explorer les zones habitées par des Indiens isolés. Au cours d’une récente vente aux enchères organisée par Perupetro, la compagnie pétrolière nationale, quatre des sept lots inclus dans des territoires indigènes n’ont pas trouvé d’acquéreurs.

Les résultats de la vente ont été annoncés après une importante campagne de lobbying menée par Survival et AIDESEP en direction des principales compagnies pétrolières les exhortant à ne pas pénétrer dans les zones habitées par les Indiens.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : « Repsol, Barrett et d’autres compagnies ont l’intention de pénétrer sur le territoire d’Indiens isolés, en dépit du fait qu’elles enfreignent ainsi la législation internationale et qu’elles mettent en danger la vie des Indiens et celle de leurs propres employés. L’exploration pétrolière ne peut être menée en toute sécurité dans les régions habitées par des Indiens isolés ».

Pour plus d’informations
Magali Rubino  00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]nce.org