Des Indiens isolés fuient le boom de "l'or rouge"

Un représentant du gouvernement brésilien et un spécialiste des Indiens isolés ont annoncé qu'un important groupe d'Indiens isolés s'était réfugié dans un village reculé d'Amazonie, près de la frontière entre le Pérou et le Brésil.

On pense que les Indiens ont fui vers le Brésil en raison de l'arrivée illégale au Pérou de nombreux bûcherons à la recherche de mahogany, un bois d’acajou rare surnommé "l'or rouge". Les bûcherons, qui détruisent les territoires des Indiens, les forcent à trouver refuge ailleurs, les exposant ainsi à des contacts dangereux avec les étrangers.

Les Indiens isolés ont soudainement fait irruption dans le village de Bananeira et y sont restés un jour et une nuit. Un autre groupe plus restreint a également été repéré à Liberdade, une village voisin.

José Carlos dos Reis Meirelles Júnior, responsable du poste de la Funai (Fondation nationale de l’Indien) proche de la frontière péruvienne a alerté les autorités brésiliennes : "Nous sommes au bord du désastre. L'exploitation forestière illégale dans les zones protégées au Pérou qui repousse les Indiens isolés vers le Brésil, risque de créer des conflits et de les amener vers des lieux inconnus d’eux".

Le Pérou recèle certaines des dernières réserves mondiales d’acajou qui sont situées dans des zones habitées par quelques-uns des derniers peuples isolés de la planète. N’étant pas immunisés contre les maladies nouvelles, ces groupes sont particulièrement vulnérables à toute forme de contact avec l’extérieur.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : « Après la ruée vers "l'or noir", vient la ruée vers "l'or rouge". Le gouvernement péruvien doit prendre des mesures d’urgence et interdire l'exploitation forestière sur le territoire des Indiens isolés. S'il ne le fait pas, il est fort probable qu’ils soient le premier peuple à disparaître au XXIème".

Pour plus d’informations
Magali Rubino  00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]