De nouvelles preuves de la fuite d’Indiens isolés

De nouvelles preuves de la fuite d’Indiens isolés du Pérou vers le Brésil viennent d’être découvertes par un spécialiste de tribus non contactées du gouvernement brésilien.

Les Indiens pénètrent en nombre croissant dans des parties de la forêt qu’ils n’utilisent généralement pas. Certains sont très récemment apparus dans le petit village de Liberdade, pour la deuxième fois en deux mois.

"Ces faits confirment la migration forcée de tribus isolées du Pérou vers le Brésil en raison de la présence illégale de bûcherons" a déclaré José Carlos dos Reis Meirelles Júnior, chef du poste de protection des Indiens proche de la frontière péruvienne. M. Meirelles en a eu la certitude durant son expédition aux sources du fleuve Envira.

Le Pérou recèle quelques-unes des dernières ressources commercialisables de mahogany, un bois d’acajou rare, dans des régions habitées par certaines des dernières tribus isolées du monde. En raison de leur isolement, ces Indiens n’ont aucune immunité contre les maladies importées de l’extérieur et toute forme de contact peut leur être fatale.

On estime qu’il existe une quinzaine de tribus isolées distinctes au Pérou. Toutes sont menacées, principalement par l’exploitation forestière illégale et l’exploration pétrolière.