Promesse d’action en faveur des Indiens isolés

Le ministre de l'Environnement a publiquement abordé la question de la fuite vers le Brésil de l’un des derniers peuples non contactés au monde.

Les Indiens s’enfuient pour échapper à l'exploitation forestière illégale qui dévaste leurs habitats et leur forêt et qui a déjà entraîné plusieurs conflits et la mort de nombreux Indiens, notamment celle de la moitié d'un groupe non contacté.

Le ministre Antiono Brack Egg a évoqué la situation des Indiens durant une interview donnée sur la radio nationale péruvienne. Celui-ci a promis de coordonner ses efforts avec le ministère de l'Intérieur pour 'empêcher la fuite des Indiens non contactés' vers le Brésil – sans donner plus de précision sur cette initiative.

Le ministre a fait cette déclaration peu après que le cas des Indiens isolés ait fait l’objet d’une couverture médiatique internationale sans précédent et que le département des affaires indiennes du gouvernement brésilien (FUNAI) ait révélé la découverte de flèches appartenant à des Indiens isolés péruviens réfugiés au Brésil.

Il reste à espérer que le gouvernement prendra des mesures efficaces contre l'exploitation forestière illégale. Il y a trois mois, le département péruvien des affaires indiennes (INDEPA) avait promis d'établir un rapport sur cette question, mais rien n'a encore été publié à ce jour.