Enquête sur la situation des Indiens isolés

Le plus grand organisme de défense des droits de l'homme d'Amérique latine a annoncé son intention de se rendre au Pérou afin "d'enquêter sur la situation des Indiens non contactés".

La Commission interaméricaine des droits de l'homme a formulé cette déclaration lors d'une récente audience à Washington. Les organisations œuvrant pour la défense des Indiens non contactés considèrent cette initiative comme un "acte significatif".

La Commission a également annoncé qu'elle superviserait les réformes à adopter dans la loi péruvienne concernant les Indiens isolés adoptée en 2006 et qui a permis la prospection gazière et pétrolière sur leurs terres.

Plusieurs organisations de droits de l'homme ont demandé à la Commission d'agir pour la protection des Indiens isolés. Parmi celles-ci figurent l’AIDESEP, l'organisation nationale des Indiens d'Amazonie, la FENAMAD, l'organisation régionale indigène ainsi que l’'Instituto del Bien Común'.

On dénombre près de quinze groupes d’Indiens non contactés au Pérou, et tous sont confrontés à de graves menaces dues à la présence des bûcherons et des exploitants de pétrole et de gaz.