Le gouvernement envisage la création de nouvelles réserves pour les Indiens isolés

Flèches disposées en croix par les Indiens isolés dans la zone d\exploitation de Perenco
Flèches disposées en croix par les Indiens isolés dans la zone d\exploitation de Perenco
© Marek Wolodzko/AIDESEP

Le département péruvien des affaires indigènes (INDEPA) a annoncé la tenue d’une réunion en vue de discuter de la création de cinq nouvelles réserves pour les Indiens isolés de la forêt amazonienne.

L'une d’entre elles est située sur l’un des plus importants gisements pétroliers découverts au Pérou depuis trente ans, dans une concession de la compagnie franco-britannique Perenco qui y nie la présence d’Indiens isolés.

Une autre réserve est proposée dans une région de prospection sismique de la compagnie canadienne Petrolifera. En dépit des dangers que les tests sismiques font encourir aux Indiens isolés, le président de Petrolifera, Richard Gusella, cite sa compagnie comme un ‘exemple’ d’interaction avec les communautés locales.

La réunion se tiendra demain, 31 mars, à Iquitos, capitale de l’Amazonie péruvienne.

Un "état d'urgence" a récemment été décrété dans plus d'une centaine de communautés indigènes du nord du Pérou après que Petrobras, la compagnie pétrolière nationale brésilienne, a annoncé son intention d’opérer sur leur territoire dont une partie fait l’objet de l'une des réserves proposées par l'INDEPA.

Survival a adressé une lettre ouverte au directeur de l'INDEPA l'exhortant à reconnaître les droits territoriaux des Indiens isolés et à protéger leurs territoires de la prospection pétrolière et gazière, de l’exploitation forestière et de toute autre extraction de ressources naturelles.

Lire la lettre ouverte de Survival

Pour plus d’informations
Sophie Baillon 00 33 (0)1 42 41 44 10
[email protected]

Voir la vidéo sur les Indiens isolés (en anglais)